Un photographe a payé l’éducation de 20 petits

Des milliers des petits se rendent au travail aux premières lueurs du jour, alors qu’ils aimeraient bien s’asseoir à leur bureau et écouter leurs professeurs. Bien sûr, ils ne le font pas pour la belle vie, mais de nombreuses familles recherchent la moindre chance de gagner un peu d’argent pour se nourrir. Malheureusement, dans ce pays, le travail des petits est une évidence.

Bien sûr, des changements pour le mieux se produisent, mais très, très lentement. C’est une situation à laquelle un journaliste et photographe du nom d’Akash n’a pas réussi à se faire à l’idée. Cet homme a 43 ans et, pendant 15 de ces années, il s’est activement engagé à attirer l’attention sur la situation critique des personnes vivant dans ce pays, par tous les moyens possibles.

Il consacre la majeure partie de ses droits d’auteur et des revenus tirés de la vente de photographies et de livres à l’aide aux familles pauvres. Akash a retrouvé 20 petits des bidonvilles et a réussi à convaincre leurs parents de l’importance de l’éducation. Ils n’étaient pas autorisés à travailler mais à aller à l’école à condition que le photographe paie leur éducation et leur achète des vêtements, des livres, des produits alimentaires et paie un droit d’entrée.

En tant que personne, vous ne pouvez pas changer tout, mais vous pouvez changer le la vie d’une personne, aime à dire Akash. L’homme a tout accepté et ne regrette rien, car les sourires des petits en valent la peine.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Pause AR