Naissance d’un petit guanaco au zoo

Un guanaco est un mammifère de la famille des lamas de la famille des chameaux. C’est l’ancêtre du lama domestiqué. Ces dernières années, les effectifs de l’espèce ont nettement diminué. La raison en est que le guanaco est chassé pour sa peau, sa laine précieuse et sa viande, et qu’il fait également concurrence au bétail dans les pâturages.

Environ 20 femelles et jeunes, dirigés par un seul mâle adulte. La mère guanaco nourrit un petit presque toujours un, très, très rarement deux pendant 11 mois, après quoi elle le nourrit avec du lait pendant 4 mois supplémentaires. Il avait de longues jambes galbées comme un cheval de course, un corps élancé et un long cou gracieux.

Le museau était beaucoup plus long et plus gracieux que celui d’un lama, mais avec la même expression arrogante. Les yeux étaient noirs et énormes. Tournant ses petites oreilles gracieuses et le menton relevé, le guanaco nous regardait à travers une lorgnette imaginaire. Derrière lui, un troupeau serré et timide se tenait ses trois épouses et ses deux bébés, chacun pas plus grand qu’un terrier.

Leurs grands yeux écarquillés leur donnent une apparence si innocente que le spectacle suscite des soupirs et des roucoulements de la part de la moitié féminine de l’expédition. La fourrure des animaux n’était pas d’un brun sale, comme je m’y attendais, mais presque rouge. Seuls le cou et les jambes avaient une teinte plus claire, comme du sable au soleil, et le torse était recouvert d’une épaisse fourrure d’une belle couleur rouge-brun.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Pause AR