L’extraordinaire échidné

Lorsque le petit Hayes a été amené à la réserve naturelle, tout le personnel a couru pour le voir. Ils ont téléphoné pour dire qu’ils apportaient un échidné blessé qui avait été écrasé par une voiture, mais en fait c’était une grosse boule de poils avec un petit visage qui avait roulé hors de son plaid. Un tel gros échidné qu’on n’a expérimenté n’a jamais vu.

Le poids normal d’un échidné est de 2,5 à 3 kg, mais sous Hayes, la balance affichait presque 5 kg. Et pourtant, elle n’avait pas l’air obèse, plutôt contente et potelée. Les spécialistes ont conclu que Hayes se trouvait dans des conditions idéales, où elle pouvait manger une nourriture saine sans craindre quoi que ce soit et sans gaspiller son énergie pour se défendre ou survivre.

Mais ce n’est pas le poids des Hayes qui compte, c’est leur fonction protectrice. Les spécialistes ont eu beau chercher, ils n’ont rien trouvé d’autre que quelques égratignures et contusions. C’était comme si l’abondance de graisse jouait le rôle d’un coussin protecteur et amortissait l’impact, et que l’Hayes gras n’était pas du tout blessé.

Et si c’est le cas, il faut de toute urgence la renvoyer dans la nature, avant qu’elle ne soit stressée inutilement par le contact avec des personnes agitées. Elle n’a même pas été photographiée, et la séance de photos s’est limitée à quelques clichés.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Pause AR