Le retour des chats disparus

Le retour des chats qui se sont éteints en Angleterre et au Pays de Galles pourrait contribuer à rétablir l’équilibre des écosystèmes, selon la fondation. En tant que l’un des rares prédateurs indigènes restant au Royaume-Uni, les chats sauvages aideront d’autres espèces à prospérer en contrôlant le nombre de lapins et d’autres rongeur concurrençant ainsi les prédateurs tels que les renards.

Le chat sauvage européen était présent sur tout le continent, mais il a été chassé et persécuté jusqu’à l’extinction   en Angleterre et au Pays de Galles, selon la fondation. Il reste environ 300 chats sauvages dans le nord de l’île, en Écosse, mais ils ont été décrits comme fonctionnellement éteints en raison des croisements avec les chats domestiques.

Des scientifiques aident le projet et étudient les problèmes qu’il pourrait rencontrer. Par exemple, une fois les chats sauvages relâchés, il pourrait y avoir des conflits avec les propriétaires de chats domestiques, ainsi qu’avec l’agriculture et la conservation.

Tous les chatons nés avant que le site de relâchement ne soit convenu seront transportés en Écosse, où le projet de chats sauvages élevés en captivité a débuté. Le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales a déclaré que, contrairement aux espèces non indigènes, aucune licence distincte n’est actuellement requise pour relâcher des chats sauvages en Angleterre.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Pause AR