Le petit tamia

Le tamia lui-même ressemble à un écureuil, mais en plus petit. Cette similitude n’est pas surprenante, car ces animaux sont des parents appartenant à la même famille d’écureuils. Les tamias vivent dans les forêts de conifères: dans les sous-bois, à la lisière de la forêt, partout où il y a un grand nombre d’arbres tombés. Leur nourriture préférée est les pignons de pin.

Ils mangent également des aiguilles de pin, des herbes, des glands, des baies, des champignons, des graines et des pousses d’arbustes et d’arbres. Parfois, ils peuvent manger des insectes ou de petits vertébrés. Les tamias peuvent parcourir de longues distances à la recherche de nourriture.

Les tamias ont une caractéristique étonnante: ils peuvent sentir la pluie. Quelques heures avant le début du mauvais temps, la petite bête grimpe sur une souche d’arbre et s’assoit sur ses pattes arrière en émettant des sons rappelant des chansons tristes. Les habitants de cette forêt n’aiment pas du tout le temps pluvieux. À la fin du printemps et au début de l’été, le tamia a son petit.

La mère nourrit ses petits, aveugles et sans défense, avec du lait, les gardant au chaud et les protégeant du danger. Les tamias naissent généralement avec cinq, mais parfois il y en a même plus, jusqu’à dix. Ils vivent longtemps dans le nid et ce n’est que lorsqu’ils sont adultes qu’ils commencent à se montrer à l’extérieur.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
Pause AR